Stade nautique – Magnanville (78)

Maîtrise d’ouvrage / CAMY
Maîtrise d’oeuvre / Archi5
Architecte chef de projet / Claire Fournier Montgieux (Atelier Alt R Architecture)
Programme / Conception d’un stade nautique
Date / 2014
Surface plancher / 1 672 m² de SDP+432 087 m² d’espaces verts
Coût / 7 480 000 € HT
Mission / Concours lauréat

Pour ce projet nous abordons le site et le projet dans leur dimension urbaine et paysagère. Le nouveau stade nautique international Didier Simo devra permettre la mise en conformité de la structure d’accueil des loisirs de compétition pour l’aviron, le canoë kayak ou la pêche. Il s’agit de faire passer le statut du fleuve, à l’arrière suivant sa vocation historique de support des transports commerciaux et de l’industrie, à celui de vitrine urbaine du quartier, un lieu de vie et de représentation communautaire et identitaire entre ville et paysage.

Un bâtiment entre ville et paysage.

Côté ville, au sud, la façade présente des lames d’inox pliées, comme une succession de rames qui deviendrait un brise-soleil. Ni transparente, ni tout à fait opaque, elle compose une façade urbaine subtile. Avec un peu de recul, le motif rappelle l’onde du coup de rame sur l’eau.
La façade nord est généreusement vitrée pour mettre les espaces intérieurs en relation avec le paysage.
Côté plan d’eau, le relief est finement ciselé en gradins de verdure, depuis le plateau existant aujourd’hui jusqu’au plan d’eau. Le bâtiment est posé sur ce socle, à 20 cm au-dessus du niveau des plus hautes eaux connues (PHEC).

La tour d’arrivée, verticale de la composition, est de bois et verre. Elle emprunte au vocabulaire lacustre.